Contact / Accès

Chargement de la carte en cours...

Contact

Ville de Louviers
Hôtel de Ville - CS 10621
19 rue Pierre Mendès France
27406 Louviers Cedex

Tél. 02.32.09.58.58
Fax. 02.32.09.58.51

Contactez-nous

Vous êtes ici

Louviers à travers le temps

Photo ancienne de la rue Grande à LouviersAu fil des années

Louviers se meut

Louviers est située à 1 heure de Paris et 30 minutes de Rouen. Elle compte près de 20 000 habitants.

Ville centre de la communauté d'agglomération Seine-Eure (70 000 habitants, 37 communes) elle se trouve au cœur d'un territoire particulièrement dynamique comprenant 16 zones d'activités économiques, 2ème pôle d'emploi de l'Eure, 26 000 emplois dont 37% sont industriels et 57,5% tertiaires.

La ville compte 22 établissements scolaires et 4 crèches.

Louviers abrite de nombreux équipements sportifs, culturels et de loisirs, pour toutes les générations : 1 complexe aquatique, 3 stades sportifs, 1 patinoire, 1 bowling, 1 cinéma numérique, plusieurs salles de spectacles, 1 médiathèque...


Photo de la Place de la PoissonnerieCité drapière

Bâtie sur les bords d’une rivière, l’Eure, Louviers a toujours su tirer profit de son patrimoine naturel : l’eau. Grâce à elle, l’industrie textile s’y est développée au fil des siècles.  Si bien qu’à la fin du XVIIIe siècle, elle employait plus de 5700 ouvriers. 

La renommée des draps de Louviers – des draps fins – a largement dépassé nos frontières ; jusqu’à ce que s’amorce le déclin de l’activité textile (accélération après 1945). La dernière page s’est tournée au début des années 2000 avec la fermeture de l’ultime industrie textile lovérienne : l’usine Audresset.


Les blessures de la Guerre

Louviers a payé un lourd tribut pendant la Seconde Guerre Mondiale : une grande partie du centre-ville a été détruite pendant les terribles bombardements de juin 1940. Seuls l’Hôtel de Ville et l’Eglise Notre-Dame sont restés debout. 

Les années qui suivront la fin de la Guerre seront principalement consacrées à la reconstruction mais une grande partie du patrimoine d’avant-guerre a disparu à jamais. C’est pourquoi l’architecture lovérienne est largement issue de l’Après-Guerre.