Contact / Accès

Chargement de la carte en cours...

Contact

Ville de Louviers
Hôtel de Ville - CS 10621
19 rue Pierre Mendès France
27406 Louviers Cedex

Tél. 02.32.09.58.58
Fax. 02.32.09.58.51

Contactez-nous

Vous êtes ici

Restauration scolaire

Publié le

à la une

Les Deux Airelles fêtent leurs dix ans !

La régie des Deux Airelles fête cette année ses dix ans. Samedi 23 juin, de 9h à 13h, la cuisine centrale située à Heudebouville ouvre ses portes au public. Au programme : visite de l’établissement, découverte des produits des fournisseurs et ateliers cuisine.

Des produits locaux et/ou bio

Chaque jour, les agents et cuisiniers des Deux Airelles préparent plus d’un millier de repas, qui sont distribués aux élèves des écoles de Louviers, aux bambins dans les crèches ou aux seniors qui ont choisi le portage des repas à domicile. Des plats de qualité, imaginés par un cuisinier et une diététicienne, produits chaque jour sur place.

« Lorsque nous avons construit le bâtiment à Heudebouville, il y a dix ans, nous avons mis l’accent sur les conditions de travail des agents, avec une circulation d’air contrôlée avec précision, de grandes ouvertures sur l’extérieur et une ergonomie qui facilite la préparation des repas », explique Olivier Le Bars, directeur de la régie.

Avec l’installation de maraîchers bios aux Hauts Près, la régie a progressivement intégré dans ses repas des produits bios et/ou locaux. « Nous avons commencé en 2014, lorsque les maraîchers ont obtenu la certification bio, d’abord avec les légumes d’entrée : carottes, céleri… » Puis progressivement, la part de matières premières originaires du secteur a augmenté. « Nos pommes viennent du Mesnil-Jourdain, les pommes de terre du plateau du Neubourg, les fraises de Morgny. Nous privilégions les produits issus de l’agriculture biologique ou, à défaut, de la production locale conventionnelle. L’objectif est de limiter l’impact sur l’environnement, limiter les intermédiaires et valorises la production locale », poursuit le directeur.

« Avant, le cuisinier comptait ; maintenant il fabrique »

Même si ces produits sont parfois plus chers que ceux issus de l’industrie agroalimentaire, les cuisiniers parviennent à limiter le coût en travaillant dans les cuisines ces matières premières. « Prenez une compote, par exemple. Une compote de pommes en pot coûte environ 20 centimes. Ici, nous parvenons à un coût matière de 8 centimes, en fabriquant nos compotes à partir de pommes produites à quelques kilomètres. Une fois emballée et livrée, la compote nous a coûté moins de 12 centimes », poursuit Olivier Le Bars. « Travailler des matières premières, ça valorise le cuisinier : avant il comptait, maintenant il fabrique ». En sensibilisant les enfants à la lutte contre le gaspillage alimentaire, la régie des Deux Airelles est également parvenue à contenir le prix des repas : 1,54 euro de matières première en moyenne, pour 180 000 repas servis chaque année.

Après la mayonnaise maison, qui a remplacé la mayo industrielle, après les fraises locales, qui ont été servies pour la première fois en mai, c’est le riz biologique va débarquer, en juin, dans les assiettes des enfants scolarisés à Louviers. Car ce qui motive les équipes de la régie des Deux Airelles reste la qualité de ce qui est servi dans les assiettes des écoliers.

• Journée portes ouvertes le samedi 23 juin, de 9h à 13h à Heudebouville, allée des Marronniers.